LA RACE

La Race du BEAGLE

Caractéristiques générales :

C'est un chien vigoureux, distingué, de construction compacte, vif et remuant, dont la tête doit être forte sans être lourde, la lèvre carrée, avec des oreilles plates à l'extrémité bien arrondie.

Les yeux brun foncé ont une expression vive, le fouet est porté gaiement. Le poil est court et résistant.

Toutes les couleurs reconnues pour les chiens courants sont admises, à condition que l'extrémité du fouet soit blanche, mais la robe du beagle est le plus souvent tricolore, avec un manteau noir bordé de brun, le ventre, la gorge, le museau et les membres blancs.

Il existe aussi des bicolores, blancs et oranges (« Lemons »).

Standard F.C.I. N°161 / 24.07.2000 / F

BEAGLE

Standard F.C.I. N°161 / 24.07.2000 / F

TRADUCTION : Prof.R.Triquet.
ORIGINE : Grande-Bretagne.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24/06/1987
CLASSIFICATION F.C.I. :

Groupe 6 Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées.
Section 1.3 Chiens courants de petite taille.
Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :

Chien courant vigoureux, compact dans sa construction, donnant une impression de distinction dénuée de tout trait grossier.

COMPORTEMENT / CARACTERE :

Chien gai dont la fonction essentielle est la chasse à courre, du lièvre en priorité, en suivant une voie. Hardi, doué d’une grande activité, d’énergie et de détermination, vif, intelligent et d’un tempérament égal. Aimable et éveillé, ne montrant ni agressivité ni timidité.

...
...
...
...

Tableau des critères

# critère Description
1 TETE : De bonne longueur, puissante sans être grossière, plus fine chez la femelle, sans ride ni froncement.
REGION CRANIENNE Crâne : Légèrement en dôme, de largeur modérée, avec une légère crête occipitale.
Stop : Bien marqué, divisant la tête dans sa longueur entre l’occiput et l’extrémité de la truffe de façon aussi égale que possible.
REGION FACIALE Truffe :
Large, de préférence noire mais une pigmentation moindre est admise chez les chiens à robe plus claire. Les narines sont bien ouvertes.
Museau : Il n’est pas en sifflet.
Lèvres : Raisonnablement bien descendues.
Mâchoires/dents :
Les mâchoires doivent être fortes et présenter un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l’aplomb des mâchoires.
Yeux :
Brun foncé ou noisette, assez grands, ni profondément enfoncés dans les orbites ni proéminents, bien écartés, avec une expression douce et attachante.
Oreilles :
Longues ; l’extrémité est arrondie ; lorsqu’on les étire, elles atteignent presque l’extrémité du nez. Elles sont attachées bas ; leur texture est fine et elles pendent gracieusement contre les joues.
2 COU : De longueur suffisante pour permettre au chien de mettre aisément le nez au sol, légèrement incurvé, présentant peu de fanon.
3 CORPS :
Ligne du dessus Droite et de niveau.
Rein Court mais l’ensemble est bien proportionné. Le rein est puissant et souple.
Poitrine Poitrine descendue sous le coude. Les côtes, bien cintrées, s’étendent bien en arrière.
Ventre Pas exagérément relevé.
4 QUEUE : Forte, de longueur modérée. Attachée haut, portée gaiement mais pas enroulée au-dessus du dos ni inclinée vers l’avant à partir de sa naissance. Bien couverte de poil, surtout sur la partie inférieure (espié).
5 MEMBRES :
MEMBRES ANTERIEURS Les membres antérieurs sont droits et d’aplomb, bien placés sous le corps. La substance est bonne et l’ossature est ronde. Le membre ne s’amincit pas en fuseau vers le pied. Epaules : Omoplates bien obliques et non chargées.
Coudes : Solides, ne tournant ni en dehors ni en dedans. La hauteur du coude au sol est à peu près la moitié de la hauteur au garrot.
Métacarpe : Court
MEMBRES POSTERIEURS Cuisses : Musclées.
Grassets : Bien angulés.
Jarrets : : Fermes, bien descendus, parallèles.
PIEDS :
Serrés et fermes, pourvus de bonnes jointures et de coussinets solides. Pas de pieds de lièvre. Les ongles sont courts.
6 ALLURES : Le dos est horizontal, ferme ; le chien ne roule pas dans les allures. Le pas est sans contrainte avec beaucoup d’allonge des antérieurs, et droit devant, sans allure relevée, les membres postérieurs donnant l’impulsion. En action, le chien ne doit pas être serré derrière ni faucher ou tricoter devant.
7 ROBE :
POIL Court, dense et résistant aux intempéries.
COULEUR Toute couleur reconnue pour les courants autre que foie. Extrémité de la queue blanche.
8 TAILLE :
Hauteur au garrot : Minimum souhaitable : 33 cm, Maximum souhaitable : 40 cm.
9 DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
N.B.: Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Historique :

Pour certains, le Beagle descend d'anciens chiens courants français introduits en Grande-Bretagne vers le Xle siècle (lors de sa conquête par Guillaume). Il a été croisé avec le Harrier pour les besoins de la chasse à courre.

Pour d'autres c'est un chien anglais, conçu dans ce pays, depuis plusieurs siècles pour chasser le lièvre à courre (« beagling »). On dit, enfin, que ses origines pourraient être bien plus anciennes et remonter à la Grèce antique !

L'origine du nom « Beagle » est aussi incertaine. Il pourrait dériver du vieil anglais « begle », du vieux français « beigle » ou du celtique « beag », autant de termes signifiant « petit ».

C'est au XVI0 siècle que le beagle se répand en Angleterre. Sa voix lui vaudra le surnom de « singing beagle » (beagle chantant).

On prétend qu'Henri VIII lui témoignait plus d'affection et de tendresse qu'à ses nombreuses femmes !

Importé (ou réintroduit) en France vers 1860 par des maîtres d'équipage, il est devenu depuis la seconde guerre mondiale, le chien courant le plus répandu en France et dans le monde.

Le Club Français du Beagle fut fondé en 1914.

Caractère et Education :

Le Beagle réunit, dans un petit format, le maximum de qualités. Le standard le décrit ainsi : « chien gai, hardi, doué d'une grande activité, d'énergie et de détermination. Vif, intelligent, d'un tempérament égal ». Courageux, résistant, très rapide, il dispose d'un bon odorat. il est habitué à vivre avec des repères hiérarchiques précis. Il appartient au maître d'établir ces règles. Doué de grandes qualités sur le terrain, dépourvu de toute agressivité, le Beagle est un excellent compagnon familial un peu « pot de colle » ! Très doux en général avec les enfants, il partage volontiers leurs jeux.

Alimentation et Santé :

L'alimentation industrielle met à la disposition des possesseurs de chiens des spécialités adaptées au poids, à la taille et à l'âge du chien. Elle propose également des aliments correspondant au niveau d'activité physique de chaque chien et à son état de santé.

Son poil ne requiert aucun soin particulier.

Vivre en ville :

le Beagle est un chien vif et pétillant mais néanmoins très équilibré et sans hyper activité. Il est heureux à la ville mais biensur à condition que l'on s'occupe correctement de lui et qu'on lui apporte l'attention nécessaire à son bien être. A la maison, il devient un véritable chien de compagnie dont on ne peut plus se passer !